Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :
site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 177, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement :
Bulletin
d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr



ACTIVITES DE L'ASSOCIATION

PROGRAMME DES ACTIVITES

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo

en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires

A 20 heures, 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

Vendredi 29 septembre 2017 : « Qu’est-ce qui nous rassemble ? »

Vendredi 20 octobre 2017 : « Qu’est-ce que la normalité ? »

Vendredi 24 novembre 2017 : « La reconnaissance : une valeur ou un leurre ? »

ooo

Programme 2017 de « TOUS PHILOSOPHES ! »

avec le Réseau des médiathèques de Val Parisis

Télécharger le programme 2017 « Tous philosophes » ou voir sur le site Internet de ces médiathèques.

+ Cafés philo préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

- Samedi 9 septembre 2017 à 15 h : Médiathèque de Saint-Leu-la-Forêt . « Les progrès scientifiques et techniques vont-ils de pair avec le progrès social et moral ? »

- Samedi 4 novembre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Ermont. « L’autre et moi ».

ooo

+ Cours d’initiation sur l’histoire de la philosophie (1 h 30) par Catherine Delaunay

- Samedi 7 octobre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Eaubonne. « Descartes et l’émergence du rationalisme ».

ooo

samedi 1 juillet 2017

Compte rendu du Café philo du vendredi 30 juin 2017, individualisme






Nous étions 30 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 30 juin 2017, dans les locaux du centre Ferdinand Lesseps de Bouffémont (Val d’Oise) préparé et animé par Catherine Delaunay et Pierre Haller sur le thème :
« Que penser de l’individualisme ?»
Nous avons choisi les thèmes des prochains cafés philo :
Vendredi 29 septembre 2017 : « Qu’est-ce qui nous rassemble ? »
Vendredi 20 octobre 2017 : « Qu’est-ce que la normalité ? »
Vendredi 24 novembre 2017 : « La reconnaissance : une valeur ou un leurre ? »

Télécharger http://bit.ly/2tAL6aR ce compte rendu avec les présentations de Catherine Delaunay et de Pierre Haller ainsi que le poème d’Arlette Coutin et celui de Jeannine Dion-Guérin en hommage à Simone Veil  http://pc.cd/nsq7  décédée ce jour.
Enregistrement audio de la présentation de Catherine Delaunay : http://pc.cd/VEx7
Enregistrement audio de la présentation de Pierre Haller : http://pc.cd/LSd7




ooo


Paroles entendues
-         L’individualisme est à l’origine des déclarations des droits de l’Homme.
-         Chacun est humain à sa façon.
-         Les personnes noyées dans la masse cherchent à se singulariser.
-         La conscience de l’autre permet de lutter contre l’individualisme.
-         L’enfermement dans sa bulle fait tomber l’homme. L’éducation doit contribuer à sortir de l’individualisme.
-         Les nouveaux moyens technologiques incitent à l’individualisme, qui empêche aussi de penser par soi-même.
-         L’embrigadement est un confort et une recherche de reconnaissance.
-         Les réseaux sociaux donnent l’impression d’appartenir à une collectivité virtuelle.
-         L’art du management c’est de reconnaître la personnalité de chacun.
-         L’individualisme nous noie dans un collectivisme indifférent.
-         Beaucoup de jeunes participent aujourd’hui à des modes sociaux alternatifs et coopératifs.
-         La création est individuelle.
-         L’individualisme et le collectivisme sont interdépendants. La primauté de l’individualisme conduit au narcissisme.
-         L’écologie permet la liberté individuelle et collective, exemple : les jardins partagés. La course folle m’affole. La société de consommation ne propose que l’individualisme.
-         L’individualisme, c’est le travail sur soi, l’estime de soi. Aller vers les autres pour se connaître mieux.
-         Le monde de la musique est perverti par le star-système.
-         La société doit permettre à chacun d’être libre et chacun doit se mettre au service de la société.
-         Vivre en société, c’est avoir conscience de soi et de son rôle. Le burn-out rend incapable de garder son rôle.
-         Le sens de l’autre est donné au sein de la famille. Il doit être appris.
-         La peur replie les gens sur eux-mêmes.
-         Pour devenir soi-même, il faut toute une vie. On a toujours un espace de liberté, même au goulag.
-         Vivre ensemble passe par l’écoute. Trouver sa voie par l’interaction avec les autres. On se concentre trop sur le matériel et pas assez sur l’humain.
-         Il faut accepter en nous la part des autres.
-         L’homme a besoin d’être seul pour entrer en lui-même, mais il progresse avec la collectivité.

-         La création artistique est individuelle sur un fonds collectif.
-         L’individualisme ne peut pas s’exprimer dans un régime totalitaire.
-         Huit cents millions de Chinois, et moi et moi ?
-         Il faut harmoniser l’individuel et le collectif. Il faut pouvoir penser en toute liberté pour le bien de la société. Les Etats se comportent comme les individus en bien ou en mal.
-         La différence entre les hommes s’exprime par la parole, par les actes, par le travail dans la collectivité.
-         Certains pouvoirs poussent à l’individualisme : diviser pour régner.
-         Il faut créer des pensées collectives.
-         Internet permet de faire passer des messages sur soi.
-         Nous sommes imbriqués dans des poupées russes d’individualismes.
-         Même parmi les clercs des religions il y a de l’individualisme.
-         Il se développe des économies solidaires.
-         Les dessins d’enfants sur un même thème sur les murs de la salle illustrent la diversité des individus.
-         Le bonheur n’est réel que partagé.
-         Les autres font ce que nous sommes. Les défis actuels (migrants, planète) pourraient aider à sortir de l’individualisme.
-         L’autre est unique.
-         Les grands sages sont solitaires dans le travail sur eux-mêmes. Selon Léopold Senghor, il faut reconnaître ses racines pour se réaliser.
-         Il n’y a pas de dichotomie entre individu et collectivité.
-         On a tous un côté public et un côté privé. C’est une question de mesure. La société ignore les individus.
-         Dans certaines sociétés, il ne faut qu’aucune tête ne dépasse. Pour y survivre il faut rentrer la tête dans les épaules. Comment alors garder la tête haute ?
ooo





samedi 24 juin 2017

Compte rendu du café philo du 23 juin 2017, à Saint-Brice-sous-Forêt, Authenticité






Nous étions quinze personnes à participer à ce café philo, le vendredi 23 juin 2017 à 20 h à l’Auditorium du Complexe culturel et sportif de Saint-Brice-sous-Forêt (Val d’Oise) sur le thème :
« Être ou ne pas être authentique ? »
Ce thème a déjà fait l’objet des cafés philo de Domont le 28 septembre 2007 et d’Eaubonne le 1er avril 2017

Télécharger ici l’ensemble de ce compte rendu http://bit.ly/2t2g8r3  avec les présentations, de Catherine Delaunay et de Pierre Haller.

ooo
Paroles entendues
-         Nous sommes aussi un au-delà de nous-mêmes.
-         Dans le couple, il peut y avoir conflit entre authenticité et fidélité.
-         Je ne suis pas d’accord avec l’exemple de Kant qui dénonce un innocent au motif qu’il ne veut jamais mentir. Mon authenticité se situe dans le refus de dénonciation.
-         Oui mais, si la survie d’otages est en jeu ?
-         Il y a des mensonges bienveillants. Il faut du tact, notamment en pédagogie.
-         Il faut hiérarchiser les valeurs, qui peuvent se contredire.
-         Être authentique, ça s’apprend.
-         Il n’y a pas d’homme incorruptible. Les politiciens instrumentalisent les gens. Ils changent une fois au pouvoir.
-         L’homme est insatiable. Gagner de l’argent peut devenir une névrose.
-         L’authenticité est liée à la vérité ; mais où est la vérité ?
-         Authentique se dit « genuine » en anglais. On retrouve « gen » dans générique, ignis (le feu), agneau, etc. L’authenticité est un accès à la conscience originelle.
-         Être authentique c’est pouvoir se connecter pour de vrai avec quelqu’un avec qui on a fait un bout de chemin. C’est le bonheur.
-         La quête de l’authenticité est un chemin de vie.
-         La nature est-elle authentique ?
-         L’authenticité est une notion variable dans le temps et l’espace et selon les individus.
-         Le code social impose la retenue. Être trop franc, ce n’est pas de l’authenticité.
-         En fait c’est l’inconscient qui nous détermine. Intégrer le mensonge c’est aussi être authentique avec soi-même.
-         Ce n’est pas simple. L’autre n’entend pas ce qu’on veut lui dire.
-         J’évite les gens avec lesquels je ne veux pas de conflits.
-         Une relation privilégiée c’est le bonheur.
-         Le corps est plus authentique que les paroles dans les rapports avec soi-même, les autres ou la nature.
-         Si on est trop sincère, on est mal perçu.
-         On se rend vulnérable ou blessant par l’authenticité.
-         Je ne me pose pas la question de mon authenticité.
-         Dire la vérité en face sans jugement est-ce possible ?
-         L’expérience de la douleur contribue à forger l’authenticité.
ooo

dimanche 18 juin 2017

Pique-nique estival sur le Chemin du philosophe






Vingt-deux personnes ont participé ce samedi soir 17 juin 2017 à ce pique-nique, ouvert à tous, sur la station «  l’homme et le cosmos » du Chemin du philosophe en forêt domaniale de Montmorency. La météo était clémente ; les échanges amicaux, notamment de pâtisseries, étaient riches. Chantal, Christine, Patrick et Pierre nous ont, pour conclure la soirée avant la nuit, offert quelques prestations littéraires et musicales.