Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :
site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 177, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement :
Bulletin
d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr


ACTIVITES

PROGRAMME DES ACTIVITES

ooo

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo

en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires

A 20 heures, 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

+ Vendredi 26 mai 2017 : « La liberté d’expression nuit-elle à la liberté de pensée ? »

+ Vendredi 30 juin 2017 : « Que penser de l’individualisme? »

ooo

Programme 2017 de « TOUS PHILOSOPHES ! »

avec le Réseau des médiathèques de Val Parisis

Télécharger le programme 2017 « Tous philosophes » ou voir sur le site Internet de ces médiathèques.

+ Cafés philo préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

- Samedi 9 septembre 2017 à 15 h : Médiathèque de Saint-Leu-la-Forêt . « Les progrès scientifiques et techniques vont-ils de pair avec le progrès social et moral ? »

- Samedi 4 novembre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Ermont. « L’autre et moi ».

ooo

+ Cours d’initiation sur l’histoire de la philosophie (1 h 30) par Catherine Delaunay

- Samedi 7 janvier 2017 à 15 h : Médiathèque d’Eaubonne. « La naissance de la philosophie, des présocratiques à Socrate ». Compte rendu

- Samedi 4 mars 2017 à 15 h : Médiathèque de Saint-Leu-la-Forêt. «Platon et Aristote ». Compte rendu

- Samedi 3 juin 2017 à 15 h : Médiathèque d’Ermont. « Les Epicuriens et les Stoïciens ».

- Samedi 7 octobre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Eaubonne. « Descartes et l’émergence du rationalisme ».

ooo

+ Révisions pour le bac philo dans le cadre de l’opération Bib Bosse https://www.facebook.com/operationbibbosse/ des Médiathèques. Intervention de Catherine Delaunay :

- Mercredi 7 juin 2017 de 10 h à 13 h à la médiathèque d’Ermont

- Jeudi 8 juin 2017 de 10 h à 13 h à la médiathèque d’Eaubonne

ooo

AUTRES ACTIVITÉS DE L'ASSOCIATION

Cafés philo préparé et animé par Catherine Delaunay et Pierre Haller

Avec l’association Lélia de l’Isle Adam

- Jeudi 15 juin 2017 à 19 h 30 : « La violence est-elle inhérente à l'homme ? »

Avec la ville de Saint-Brice ; Auditorium du Complexe culturel et sportif, 12 rue Pasteur

- Vendredi 23 juin 2017 à 20 h : « Être ou ne pas être authentique ? »

ooo

samedi 27 mai 2017

Compte rendu du Café philo du vendredi 26 mai 2017, libertés




Nous étions 12 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 26 mai 2017, dans les locaux du centre Ferdinand Lesseps de Bouffémont (Val d’Oise) sur le thème :
« La liberté d’expression nuit-elle à la liberté de pensée ? »
Préparé et animé par Catherine Delaunay, Philippe Hartmann et Pierre Haller.
Le thème du prochain café philo est :
Vendredi 30 juin 2017 : « Que penser de l’individualisme ? »
Nous choisirons à cette date les thèmes de la rentrée 2017 (septembre à novembre).
Télécharger ce compte rendu avec les présentations http://bit.ly/2qYZTcP , de Philippe Hartmann (en préparation) et de Pierre Haller ainsi que le poème d’Arlette Coutin.

ooo

Paroles entendues
-         Aujourd’hui la pensée reste pauvre en regard de la richesse de l’expression.
-         La vérité est imposée de l’extérieur à la personne.
-         La pensée a une dimension universelle, l’expression est personnelle.
-         Umberto Eco parle de l’invasion par les imbéciles.
-         La liberté d’expression est neutre, elle peut être utilisée pour le bien ou pour le mal.
-         Comme dans la publicité, en politique, les réponses viennent souvent avant une formulation correcte de la question.
-         Parler, c’est s’exposer à la critique.
-         Certains pays musulmans n’ont pas signé la déclaration universelle des droits de l’homme en 1948 au motif qu’elle n’est pas conforme à la loi religieuse de la Charia.
-         La statue du Chevalier de la barre a disparu mystérieusement d’une place publique sous le régime de Vichy.
-         Certains esclaves ne voulaient pas être libérés. Etre libre, c’est être responsable de soi-même.
-         Sur Internet, à cause des pseudonymes, on n’est pas responsable de ses paroles.
-         Les éléments de pensée peuvent être canalisés par l’instruction et l’éducation.
-         La famille et l’école dispensent de moins en moins l’éducation au profit des écrans.
-         La culture américaine est omniprésente dans le monde. Elle impose ses normes dans tous les domaines.
-         Toutes les institutions cherchent à manipuler les livres d’histoire.
-         L’expression est verticale, la pensée horizontale. Trop de liberté, tue la liberté.
-         Nous avons peu de moyens de vérifier les informations à la source. Il faut nécessairement passer par un média. A qui faire confiance ?
-         L’audiovisuel ne transmet pas la culture de la même manière que la lecture. La lecture incite davantage la personne à réfléchir. L’image incite à la paresse intellectuelle.
-         La télé empêche l’imagination.
-         L’image n’est pas forcément la vérité.
-         Il faut préparer l’enfant à réfléchir par lui-même en famille et à l’école. L’école ne remplit pas toujours bien ce rôle.
-         La violence est souvent l’expression d’un manque de vocabulaire.
-         Dans certaines cliniques d’accouchement on incite les mères à parler aux nouveau-nés.
-         Il faut maintenir la curiosité d’esprit et l’esprit critique.
-         L’esprit qui n’est pas libre ignore sa prison.
-         Libertés d’expression et de pensée vont de pair.
-         La liberté d’expression peut conduire à l’uniformisation.
-         Le système éducatif français, contrairement aux pays du nord de l’Europe laisse peu de place à la prise parole par les enfants. Sauf en littérature et en philo.
-         « Ose savoir !», Kant.
-         Que va-t-il sortir de la transformation actuelle du monde par les nouvelles technologies de l’information ?




ooo

samedi 20 mai 2017

Assemblée générale 2017 de l’association du Chemin du philosophe




L’assemblée générale annuelle 2017 du Chemin du philosophe s’est réunie ce vendredi 19 mai 2017 au centre Lesseps de Bouffémont (Val d'Oise) avec 51 adhérents présents ou représentés sur 85 à jour de leurs cotisations 2016. Elle a été précédée d’une assemblée générale extraordinaire destinée à entériner la révision des statuts de l’association. Ceux-ci ont été votés à l’unanimité. L’assemblée générale elle-même s’est déroulée selon le rituel habituel. Les comptes, les rapports d’activité et moral ont également été votés à l’unanimité.
Un buffet amical et une animation en chansons ont conclu la soirée.
Merci à vous tous qui contribuez à la bonne marche sur le chemin de la philosophie ! 
Voir le film sur les activités 2016 réalisé par Guy Bouchard.

dimanche 30 avril 2017

Performance chorégraphique sur le Chemin du philosophe






Dix-sept personnes ont participé ce dimanche matin 30 avril 2017 à la performance chorégraphique animée par Christine Léger de la Compagnie des Tournesols de Saint-Brice-sous-Forêt. Il s’agit d’un atelier en plein air de mise en mouvements, de danse et d’expression corporelle inspirée par le site de « l’Homme et la nature » du Chemin du philosophe en forêt domaniale de Montmorency. L’ambiance conviviale et le beau temps enfin revenu ont également contribué à encore mieux éprouver « la nature avec son corps » et « la poétique de la forêt ».  Voir le film réalisé par Guy Bouchard.

samedi 29 avril 2017

Compte rendu du Café philo du vendredi 28 avril 2017, Souffrance





Nous étions 32 personnes à participer à ce café philo, le vendredi 28 avril 2017, dans les locaux du centre Ferdinand Lesseps de Bouffémont (Val d’Oise) sur le thème :
«La souffrance–t-elle un sens ?»
Les thèmes des prochains cafés philo sont :
+ Vendredi 26 mai 2017 : « La liberté d’expression nuit-elle à la liberté de pensée ? »
+ Vendredi 30 juin 2017 : « Que penser de l’individualisme ? »
Les enregistrements audio des présentations sont également téléchargeables :
Celui de Catherine Delaunay : http://bit.ly/2pI6E3l   
celui de Pierre Haller : http://bit.ly/2pePsRE


ooo
Paroles entendues
-         La souffrance peut-être sublimée chez les artistes.
-         La loi Leonetti sur la fin de vie n’est pas toujours facile à appliquer. L’arrêt des soins n’est pas sans souffrance.
-         La souffrance est le revers de la médaille du fait que nous sommes des êtres sensibles. Le mal est le revers de notre liberté.  Il y a des revers positifs.
-         Dieu n’est pas à l’origine de la souffrance, mais notre narcissisme.
-         La souffrance, c’est être soumis à la domination d’un autre. Les enfants et les personnes abandonnés affectivement sont marqués par une atrophie des lobes pariétaux, selon Cyrulnik. Face à la souffrance les professionnels sont parfois nécessaires, mais avec de l’empathie. La guérison demande de la patience et du temps.
-         La souffrance n’est pas nécessaire mais inéluctable. La solution serait le détachement, mais ce serait contraire à la vie.
-         La souffrance résulte de l’attachement.
-         Le bouddhisme parle le mieux du détachement.
-         On assiste aujourd’hui à une libération de la parole sur la souffrance.
-         Certains cancers se développent en silence sans souffrance. Les représentations de la souffrance varient selon les lieux et les époques.
-         La souffrance au travail est reconnue aujourd’hui.
-         Le burnout résulte d’un mal-être dont on n’entrevoit pas la fin. Il faut mieux réguler le monde du travail.
-         La souffrance morale est plus importante aujourd’hui à cause de la complexification du quotidien. Elle a des conséquences sur le corps pour lesquelles on n’a pas de remède. Il faut trouver du sens. Être dans le vide est pénible.
-         Il faut prendre en compte la durée et la réversibilité de la souffrance.
-         La souffrance est plus dure seul qu’accompagné.
-         Il faut de l’empathie et de la distance face à la souffrance d’un proche.
-         Souffrir ensemble crée des liens.
-         Il faut aider les aidants.
-         Une souffrance peut en cacher une autre.
-         Peut-on vraiment accompagner quelqu’un dans la souffrance si on n’a pas souffert soi-même ?
-         Il faut faire un travail sur soi pour comprendre une souffrance qu’on n’a pas vécue soi-même. Le corps et l’esprit ne font qu’un. On peut être attaché à quelqu’un sans en être dépendant.
-         « J’aimerais la mort si un jour j’en connaissais la cause ».
-         La musique a comblé ma souffrance causée par la maladie de ma sœur. J’ai fait le deuil de mon illusion de puissance.
-         Face à la souffrance physique ou psychique, on ne veut pas d’explication, on veut qu’elle disparaisse. Il faut parfois travailler et souffrir pour arriver à un résultat positif. Pire que la souffrance, c’est l’indifférence à l’autre. Entre le néant le chagrin, choisir le chagrin.
-         Non à 100%, la souffrance n’a pas de sens. Peut-être pour soumettre l’autre.
-         Dans « Réparer les vivants », Maylis de Kerangal évoque la possibilité de sublimer la souffrance morale.
-         Je n’ai pas connu de grandes souffrances, mais les petites m’ont aidé à déchiffrer le monde.  
-         Le malheur est inacceptable, il faut le combattre avec fraternité.
-         Seuls ceux qui souffrent peuvent répondre au sens de leur souffrance.
-         La souffrance peut être un refuge.
-         Les gens qui ne réfléchissent pas peuvent commettre les pires actes. Les techniques de management sont insidieuses. Il faut accepter l’échec.
-         Il faut réduire les rapports de force pour réduire la souffrance
-         La souffrance est un outil pour nous faire changer.
-         La souffrance éveille notre conscience.

ooo