Station "L'homme et le cosmos"

Station "L'homme et le cosmos"
Cadran solaire analemmatique - juin 2014

Contacts

Retrouvez facilement les sites Internet du Chemin du philosophe en tapant "cheminphilo" sur votre moteur de recherche Internet préféré.

Pour découvrir le Chemin du philosophe : un petit film

Pour mieux nous connaître :
site internet

Pour télécharger la brochure 2015 du Chemin du Philosophe

Pour trouver le Chemin du Philosophe : carte (avec le GPS, programmer 177, rue de Paris, Montlignon, le parking est proche)

L'adhésion à l'association implique une éthique de neutralité et de tolérance ainsi qu'une étiquette de courtoisie.
Pour adhérer à l'association ou renouveler annuellement :
Bulletin
d'adhésion

Pour nous écrire : cheminduphilosophe(arobase)wanadoo.fr



ACTIVITES DE L'ASSOCIATION

PROGRAMME DES ACTIVITES

NOS CAFÉS PHILO

Nos cafés philo fonctionnent selon les principes de respect des intelligences, de neutralité et de partage

énoncés, par exemple, sous l'onglet "Qu'est-ce?" du site de cafesphilo.org ou la vidéo

en général les derniers vendredis du mois, sauf pendant les vacances scolaires

A 20 heures, 11 rue Ferdinand Lesseps à 95570 Bouffémont Plan

(Photo +Parking derrière l’immeuble de la Poste)

La participation est libre.

Prochains cafés philo

préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

Vendredi 20 octobre 2017 : « Qu’est-ce que la normalité ? »

Vendredi 24 novembre 2017 : « La reconnaissance : une valeur ou un leurre ? »

ooo

Programme 2017 de « TOUS PHILOSOPHES ! »

avec le Réseau des médiathèques de Val Parisis

Télécharger le programme 2017 « Tous philosophes » ou voir sur le site Internet de ces médiathèques.

+ Cafés philo préparés et animés par Catherine Delaunay et Pierre Haller

- Samedi 4 novembre 2017 à 15 h : Médiathèque d’Ermont. « L’autre et moi ».

ooo

Sortie d’hiver

+ Dimanche 3 décembre 2017 de 10 h à 12 h 30 : Sortie d’hiver annuelle sur le Chemin du philosophe en forêt domaniale de Montmorency sur le thème : « Passer l’hiver». Rendez-vous devant Château de la chasse.

samedi 17 octobre 2015

Compte rendu du café philo du 16 octobre 2015 ; étranger






Nous étions trente-huit personnes à participer à ce café philo, le vendredi 16 octobre 2015, au Centre culturel de Bouffémont, sur le thème :
«Étranger, qui es-tu ? »

Télécharger toutes les présentations de Catherine Delaunay, de Christine Seeboth et celle de Pierre Haller ;  le poème de Jeannine Dion-Guérin et autres poèmes, la bibliographie

oooooo
Paroles entendues
-         L’étranger se pose aussi la question de savoir qui il est.
-         Il y a toujours une distance à parcourir entre deux personnes.
-         Comme collégien adolescent arrivant du Maroc dans les années 1950, j’ai été tout naturellement soupçonné lors d’un vol commis au collège.
-         L’attitude vis-à-vis de l’étranger  relève de l’instinct de domination.
-         L’étranger a le choix entre l’inclusion et l’exclusion.
-         Nous sommes tous des étrangers.
-         Dans une société humaine tous les hommes devraient avoir les mêmes droits.
-         Il ne faut pas oublier les Russes blancs.
-         Dans 30 ans, la France sera-t-elle encore chrétienne ou musulmane ?
-         On n’a jamais vu de kamikaze chrétien.  ( ?)
-         Pourquoi 70 % de la population carcérale est-elle musulmane ?
-         Instinctivement on rejette quelqu’un qui parle mal notre langue, à moins qu’il puisse faire état de ses diplômes.
-         Pourquoi fais-je du tourisme à l’étranger et que je ne fréquente pas d’étrangers en France ?
-         La langue est la première frontière.
-         La langue étrangère incite à s’interroger sur sa propre langue.
-         Les adolescents parlent mal les langues étrangères apprises à l’école.
-         Les dialectes en France ont été éradiqués après 1918.
-         Je suis 100% français, 100% juif, 100 % polonais.
-         Dans toutes les langues, il y a des mots péjoratifs pour désigner des étrangers.
-         On peut être étranger dans un milieu social.
-         Quand je me mets en colère, je suis étrangère à moi-même.

-         En anglais il y a deux mots pour étranger : foreigner et alien.
-         Il faut combattre les stéréotypes qui enferment les gens.
-         Dans l’Etranger de Camus,  ce n’est pas Meursault l’étranger, ce sont ses juges qui le condamnent. Meursault est fidèle à lui-même.
-         L’exil est une souffrance.
-         Il faut réécouter  Fernand Reynaud l’étranger.
-         « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis. » Antoine de Saint-Exupéry
-         L’étranger, c’est celui qui ne me comprend pas.
-         Étranger, c’est une notion légale et administrative.
-         L’étranger n’existe qu’à travers notre regard.
-         Dans ce CM1/2, 75 % des enfants ont des prénoms étrangers.
-         Nous avons une responsabilité sociale.
-         Le ghetto isole et protège.
-         Il y a des ghettos de riches. Les groupes s’organisent selon des affinités.
-         On ne tue pas et on ne couche pas avec n’importe qui.
-         L’inimitié entre les groupes ou les régions est universelle.
-         Dans l’Évangile selon Marc, « L’étrangère et les miettes de pain », Jésus invite à reconsidérer les notions de pur et d’impur. L’étranger « impur » peut révéler une autre voie.
-         La haine de l’autre est haine de soi.
-         Coluche a dit qu’il y a trop d’étrangers dans le monde.
-         Il y a des océans d’ignorance.
-         L’étranger, c’est toute l’humanité.
-         Etranger qui es-tu ?
Réponse :1) Sans concessions : je garde mes origines ou je m'assimile complètement. C'est l'un ou l'autre. Je reste entre les miens. Je ne comprends pas l'autre, pas de compromission.
2) Je favorise l'intégration des cultures et la citoyenneté mondiale. Je m'intègre partout sans jamais dénigrer ni mes racines, ni celles de l'autre.
-         Je suis responsable du visage de l’autre. Seul le bourreau n’a pas de visage.
-         Pour supprimer les barrières, il faut des projets communs ; et commencer par apprendre la langue.
-         Les Européens ne sont plus des étrangers pour nous.
-         Les migrants ne sont pas reçus dignement. L’Etat se défausse sur les associations. Cela prend du temps....
-         Il y a, dans le monde, 10 millions d’apatrides et, en 2014, 51,2 millions de demandeurs d’asile.
-         J’ai épousé un étranger et ça se passe bien.
-         On peut être étranger au sein d’une même communauté.
-         Je suis citoyenne du monde et nanoparticule de l’univers.
-         Nous terriens avons une communauté de destin à travers la menace climatique.
-         Est-ce qu’on se posera encore la question de l’étranger dans deux ou trois siècles ?
-         Le problème vient des politiques. Mes parents portugais ont été parqués dans des bidonvilles, puis dans des cités, enfin ils sont restés au milieu des Africains.
-         L’intégration ne marche pas toujours.
-         Mes deux fils sont mariés à des étrangères.
-         Pouvons-nous construire avec tout le monde ?
-         Enfant d’immigré, je rends aujourd’hui hommage à l’école de la République.
-         Etranger, tu es précieux pour moi.
-         Dans l’assimilation c’est donnant- donnant.
-         Ce débat mérite d’être connu.
-         La réalité internationale gangrène notre société.
-         Attention à ceux qui veulent tout changer.
-         L’étranger a les mêmes besoins vitaux que nous.
-         L’étranger est avant tout un déraciné, qui a le droit d’exister sur terre.
-         Chacun doit être capable d’évoluer.
-         On a tendance à penser à la place des étrangers.
-         En entrant en dialogue avec les étrangers, on se rend compte que 99 % sont comme nous à 99 %.

Aucun commentaire: